Ambassade de la Fédération de Russie en France
Ambassade: +33 1 45 04 05 50
/Service consulaire: +33 1 45 04 05 01
04 octobre

Déclaration du Conseil de la Fédération de l’Assemblée Fédérale de la Fédération de Russie

de la nécessité de joindre les efforts de la communauté internationale
dans la lutte contre le terrorisme

Le Conseil de la Fédération de l’Assemblée Fédérale de la Fédération de Russie estime qu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale le terrorisme international est devenu l’une des menaces majeures pour la communauté internationale. La Russie, comme beaucoup d’autres Etats du monde, a été à plus d’une fois victime d’attaques organisées par les organisations terroristes internationales. Aujourd’hui, les attentats terroristes font de plus en plus souvent appel aux technologies informatiques et de communication, le cyberespace étant devenu une plateforme pour les attaques contre les infrastructures et les systèmes de gestion d’états, ou bien pour la propagande du terrorisme.

Le Conseil de la Fédération de l’Assemblée Fédérale de la Fédération de Russie déclare qu’on ne peut faire face à la menace terroriste qu’en unissant les efforts des Etats sur la base du respect strict des normes et des principes du droit international, avec le rôle coordinateur central de l’ONU et de son Conseil de Sécurité en tant que structure investie de responsabilité pour le maintien de la paix et de la sécurité internationale. Le 11 septembre 2001 le Président de la Fédération de Russie S.E.M. Vladimir POUTINE a souligné dans son intervention à l’occasion des attaques terroristes aux Etats-Unis qu’«elles témoignent une fois de plus à quel point est d’actualité la proposition de la Fédération de Russie de joindre les efforts de la communauté internationale dans la lutte contre le terrorisme, cette peste du XXIème siècle». Comme on le sait, après une attaque terroriste à «World Trade Center» à New-York, notre pays a été le premier à proposer aux Etats-Unis la coopération dans la lutte contre le terrorisme.

Il est à noter que la formation du front commun de la lutte antiterroriste a été saboté avant tout par l’action unilatérale des pays occidentaux qui au lieu de lutter contre le terrorisme ont soutenu les forces antigouvernementales dans plusieurs Etats du Moyen Orient, de l’Afrique et de l’Amérique Latine.

Le mépris du droit international, l’ingérence grossière des Etats-Unis d’Amérique et de leurs alliés aux affaires intérieures des Etats souverains ont créé les conditions favorisant l’essor du terrorisme dans le monde. Ainsi, l’action unilatérale des Etats-Unis et de leurs alliés a été catastrophique pour l’Afghanistan. Au long de presque 20 ans de leur présence militaire en Afghanistan, les Etats-Unis n’avaient réussi à résoudre aucun problème du pays, pourtant sous leur contrôle total. Tandis que le nombre des victimes civiles des hostilités en Afghanistan a dépassé les statistiques des victimes du terrorisme, et la production d’héroïne dans ce pays s’est accrue de plusieurs fois.

Ces derniers temps une nouvelle tendance dangereuse s’esquisse – celle du recours à la force et aux méthodes terroristes contre les Etats souverains. La politique agressive, soutenue par l’Occident collectif, a amené aux tentatives réelles des autorités ukrainiennes de commettre et d’encourager les diversions sur le territoire de la Russie y compris en République de Crimée et dans certaines autres entités de la Fédération de Russie, d’organiser le blocus économique de la presqu’ile de Crimée, et celui en matière d’eau pour y en provoquer la pénurie. Au lieu du respect strict des Accords de Minsk, l’Ukraine a préféré en fait l'usage de la force brute en tant qu'instrument de dialogue avec les habitants du Donbass.

Le Conseil de la Fédération de l’Assemblée Fédérale de la Fédération de Russie souligne qu’une telle politique des pays occidentaux est destructrice, et seule l’action des Etats basée sur le droit international puisse être efficace dans la lutte contre le terrorisme. En témoigne notamment la situation qui s’est créée il y a quelques années en République Arabe Syrienne. Grâce au soutien que la Fédération de Russie a porté à cet Etat conformément à ses obligations internationales en vigueur, une partie majeure du territoire de la Syrie a été libérée des terroristes.

Le 28 septembre 2015, le Président de la Fédération de Russie S.E.M. Vladimir POUTINE a appelé de la tribune de l’Assemblée Générale de l’ONU à créer «une coalition antiterroriste internationale vraiment large».

Cette initiative reste d’actualité même aujourd’hui. Le Conseil de la Fédération de l’Assemblée Fédérale de la Fédération de Russie estime important de lui donner une dimension parlementaire. Les premiers pas dans ce sens ont été discutés lors du Premier Sommet Global parlementaire sur la lutte contre le terrorisme qui s’est tenu le 9 septembre 2021 à Vienne (Autriche). Le Conseil de la Fédération de l’Assemblée Fédérale de la Fédération de Russie se félicite de la signature, en marge du Sommet, du Mémorandum de compréhension mutuelle entre l’Organisation des Nations Unies et l’Assemblée Parlementaire des pays-membres de la Communauté des États Indépendants en vue de renforcer la coopération dans le domaine antiterroriste.

Le Conseil de la Fédération de l’Assemblée Fédérale de la Fédération de Russie constate l’importance de renforcer la lutte contre le terrorisme par la voie de coopération avec de telles organisations régionales comme l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe, la Communauté des États Indépendants, l’Organisation du Traité de Sécurité Collective, l’Organisation de coopération de Shanghai. Le Comité spécial pour la lutte contre le terrorisme de l’Assemblée Parlementaire de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe créé sur l’initiative de notre pays a fait aussi ses preuves d’efficacité.

Le Conseil de la Fédération de l’Assemblée Fédérale de la Fédération de Russie souligne qu’un rôle important dans la lutte contre le terrorisme revient à la convergence des systèmes juridiques nationaux sur la base d’une législation modèle adoptée par l’Assemblée Parlementaire des pays-membres de la Communauté des États Indépendants, ainsi que par l’Assemblée Parlementaire du Traité de Sécurité Collective.

Le Conseil de la Fédération de l’Assemblée Fédérale de la Fédération de Russie appelle à continuer la discussion des problèmes de la lutte contre le terrorisme au cours de la Conférence universelle pour le dialogue interculturel et interreligieux qui se tiendra les 16-18 mai 2022 à Saint-Pétersbourg, et constate que le dialogue des cultures et des religions est le moyen le plus important pour prévenir les conflits et la propagation des idées terroristes, avant tout parmi les jeunes.

 

Sceau :

Le Conseil de la Fédération

de l’Assemblée Fédérale

de la Fédération de Russie