Ambassade de la Fédération de Russie en France
Ambassade: +33 1 45 04 05 50
/Service consulaire: +33 1 45 04 05 01
23 avril / 2018

Sur la conférence donnée par Mme Robin Joy, historiographe du Parc historique d’État Fort Ross (États-Unis) sur le thème « L’héritage historique, culturel et spirituel russe en Amérique du Nord », Paris, 23 avril 2018


Le 23 avril 2018 le Centre spirituel et culturel orthodoxe russe a accueilli la conférence de Mme Robin Joy, historiographe du Parc historique d’État Fort Ross (États-Unis), sur le thème «L’héritage historique, culturel et spirituel russe en Amérique du Nord». L’événement a été organisé avec le soutien de la Délégation permanente de la Fédération de Russie auprès de l’UNESCO.Le 23 avril 2018 le Centre spirituel et culturel orthodoxe russe a accueilli la conférence de Mme Robin Joy, historiographe du Parc historique d’État Fort Ross (États-Unis), sur le thème «L’héritage historique, culturel et spirituel russe en Amérique du Nord». L’événement a été organisé avec le soutien de la Délégation permanente de la Fédération de Russie auprès de l’UNESCO.

Dans son intervention de bienvenue le Délégué permanent de la Russie auprès de l’UNESCO S.E.M.Alexander Kouznetsov a notamment souligné: «J’ai vu combien de personnes visitent Fort Ross et l’admirent, parce que c’est un des plus beaux sites de la Californie. Le Parc héberge une multitude de manifestations, dont des festivals folkloriques, concerts, tables rondes. Il est important qu'aujourd'hui Fort Ross est non seulement un lieu à haute valeur historique, mais aussi une plateforme efficace de dialogue entre les sociétés civiles de la Russie et des États-Unis».

Mme Robin Joy, qui a dirigé Fort Ross pendant 27 ans, a parlé de l’histoire de cette implantation russe fondée en Californie en 1812 par la compagnie Russe d’Amérique. L’historiographe a fait un accent particulier sur les liens culturels et spirituels très étroits qui existaient entre les peuples de Fort Ross et sur le caractère paisible de leur vie ensemble, encadrée par un traité dès 1817. “L’église orthodoxe jouait un très grand rôle dans la société, la conversion étant toujours absolument libre et volontaire”, - a-t-elle souligné.

Robin Joy a partagé ses impressions des deux visites des représentants des populations indigènes de la Californie à Saint-Pétersbourg en 2012 et en 2014 pour participer notamment à la mise à jour des catalogues de l’exposition ethnographique californienne du Musée d'ethnographie et d'anthropologie de l'Académie des sciences de Russie.

Photos: https://www.flickr.com/photos/129938910@N08/sets/72157690230414630