Ambassade de la Fédération de Russie en France
Ambassade: +33 1 45 04 05 50
/Service consulaire: +33 1 45 04 05 01

Intervention de S.E.M.Alexey Meskov la cérémonie solennelle de l'inauguration du monument aux soldats et officiers du Corps expéditionnaire russe, Mont-Spin, 29 mai 2018

Chers amis français, mes chers compatriotes,
Nous nous sommes réunis aujourd'hui pour rendre hommage et honorer la mémoire des soldats et officiers russes qui ont combattu l'ennemi commun sur le sol français loin de leur patrie, ont accompli avec dignité et bravoure leur devoir militaire allié sur les fronts de la première guerre mondiale.
En 1916 la Russie a répondu présente à l'appel à l'aide de ses alliés en envoyant en France deux brigades spéciales de 20 000 hommes au total qui ont fait preuve de grand courage et d'héroïsme sur les champs de bataille champagnards.
Aujourd'hui à la vue de ces champs pittoresques qui s'étendent devant nous il est difficile de visualiser la bataille meurtrière qui s'était déchaînée ici même en avril 1917 pour les forteresses imprenables de la butte de Mont-Spin occupées par les unités de combat allemandes.
Suite à un combat acharné corps à corps les bataillons russes ont investi cette butte qu'ils ont retenue pendant quelques heures au prix d'énormes sacrifices. Cependant, l'absence de renforts et la supériorité numérique de l'adversaire les ont contraintes à retourner sur leur position initiale. Près de 2000 combattants russes ont été tués, blessés ou portés disparus au cours du siège, mais ce sacrifice a rapproché la fin du conflit.
Permettez-moi d'exprimer à toutes les personnes présentes ma sincère reconnaissance pour leurs efforts en vue de la préservation de la mémoire des soldats et officiers du Corps expéditionnaire russe et de la fraternité d'armes franco-russe.
Je tiens à souligner tout spécialement l'aide inestimable que nous ont apportée nos amis français dans l'installation du monument. Je pense en premier lieu à monsieur Gérard Prevot, maire d'Aguilcourt, ainsi qu'au propriétaire de ce champ Monsieur Cagnard. Et pourtant le parcours de cet obélisque entre la ville de Tambov où il a été exécuté et Aguilcourt long de 3 200 kilomètres a été semé d'embûches et aurait pu se révéler beaucoup plus long et compliqué sans l'intervention active dans ce processus du responsable de la direction régionale des douanes Monsieur Bruer.
En guise de conclusion je voudrais rappeler cette simple vérité qu'il ne faut pas oublier son histoire et que cet obélisque fait du granit de l'Oural immortalisera une séquence importante de notre histoire commune.
Vive l'amitié franco-russe!