Ambassade de la Fédération de Russie en France
Ambassade: +33 1 45 04 05 50
/Service consulaire: +33 1 45 04 05 01

Coopération dans le domaine économique

Relations bilatérales économiques et commerciales

La Russie et la France ont une longue histoire commune des relations économiques et commerciales. Ils sont des partenaires privilégiés dans ce domaine. En 2013 le chiffre d’affaires bilatéral s’est établi au niveau de
22,2 milliards de dollars. La France occupe la cinquième place parmi les principaux partenaires commerciaux européens de la Russie (derrière l’Allemagne, les Pays Bas, l’Italie et la Pologne) et la douzième place parmi ses partenaires dans le monde. La part de la France dans le volume total des exportations russes s’élève à 2,6% et à 5,3% dans ses échanges avec l’Union Européenne. La Russie à son tour fait partie des dix premiers partenaires commerciaux de la France.

En 2013 les exportations russes vers la France ont été dominées par les produits fossiles du secteur de l’énergie (85,5%). Les principaux articles des importations russes sont les réacteurs et les équipements nucléaires (15,0%), les produits des industries aérospatiale (11,9%) et pharmaceutique (10,9%), ainsi que les outils, les équipements et les véhicules (15,7%).
Traditionnellement la France reste un des plus importants investisseurs en Russie. Pour l’année 2013 le volume des investissements cumulés dans l’économie russe a atteint plus de 15 milliards de dollars dont 3 milliards de dollars constituent des investissements directs. Plus de 470 sociétés avec la participation du capital français travaillent dans différents secteurs de l’économie russe. Plus de 7 milles entreprises françaises exportent leurs produits en Russie. Les gouvernements de nos deux pays poursuivent les efforts pour favoriser les investissements croisés des entreprises françaises et russes.

La construction d’un pas de tirs des lanceurs « Soyouz » en Guyane Française est devenue un évènement emblématique dans les relations franco-russes. Les travaux sur place ont été réalisés avec la participation des spécialistes de l’Agence spatiale russe Roscosmos et en particulier des experts du cosmodrome de Baïkonour. Depuis 2011 neuf lancements des fusées « Soyouz-ST » ont été effectués plaçant en orbite terrestre des satellites européens. Une coopération active se poursuit également entre les entreprises industrielles russes et françaises spécialisées en télécommunications spatiales.
Dans le secteur aéronautique le projet de l’avion régional russe Sukhoï SuperJet-100 a franchi une nouvelle étape – celle de sa fabrication en série et de sa promotion sur les marchés internationaux. Plus de 30% de ses composants sont fabriqués par des entreprises françaises. On assiste à un développement fructueux de la coopération industrielle entre le consortium Airbus Groupe et des entreprises russes visant la production des composants pour les avions Airbus. La coopération bilatérale en matière de construction d’hélicoptères se développe également avec succès.

En matière de construction automobile un partenariat stratégique se développe entre Renault-Nissan et AvtoVAZ. Depuis l’été 2014 Renault-Nissan possède plus de la moitié du capital de la société russe. La fabrication en série des modèles élaborés conjointement sous la marque Lada est en cours. La société Avtoframos, entreprise commune de Renault et du Gouvernement de Moscou, ainsi que l’usine d’assemblage automobile Peugeot-Citroën dans la région de Kalouga élargissent la gamme et le volume de leur production.
La société de construction française Vinci participe au projet de financement, de construction et d’exploitation d’une section payante de l’autoroute Moscou – Saint-Pétersbourg.
Les relations bilatérales s’approfondissent dans le secteur de l’énergie. Gazprom et GDF Suez collaborent dans le cadre du gazoduc South Stream, ainsi que dans le domaine de l’efficacité énergétique, de la modernisation des systèmes de transport du gaz naturel et de la formation du personnel. Les sociétés Total et Novatek réalisent conjointement le projet d’exploitation du gisement de gaz à condensat Termokarstovoye. Gazprom et EDF ont signé un accord prévoyant la construction et l’acquisition des centrales électriques au gaz naturel en Europe. Les sociétés RusHydro et Alstom étudient la possibilité de construire une usine d’équipements hydro-énergétiques à Bachkortostan.

Les sociétés Transmashholding et Alstom développent conjointement de nouveaux modèles du matériel roulant pour le transport ferroviaire en Russie.
Dans le cadre d’un grand projet de création d’un réseau de station de ski de haute montagne au Caucase du Nord les sociétés russes puisent dans l’expérience française dans le domaine de la construction des stations alpines.
Les mairies de Moscou et de Paris coopèrent étroitement en échangeant de l’expérience dans le domaine de construction et de développement urbains. Une coopération fructueuse s’est installée en particulier dans le cadre de la mise en place des projets Grand Paris et Grand Moscou.
Des hommes politiques et des entrepreneurs français participent activement aux grandes manifestations économiques en Russie, tels que le Forum économique de Saint-Pétersbourg, le Forum international d’investissements à Sotchi et le Forum technologique –Innovations ouvertes etc. Les accords signés dans le cadre de ces manifestations contribuent au développement de la coopération économique bilatérale.

Il est à regretter qu’actuellement, vu les vives tensions politiques internationales et la baisse de croissance, on observe un certain ralentissement de la dynamique des rapports commerciaux et économiques russo-français, ce qui incontestablement ne répond pas aux besoins de nos deux pays. Par contre, il est dans notre intérêt commun d’amener à un niveau qualitatif supérieur la coopération bilatérale dans les secteurs innovants tels que les technologies nucléaires, spatiales et informatiques, l’efficacité énergétique, la médicine et la pharmacologie. Cela implique en première lieu le développement du commerce de services de haute technologie, le transfert des technologies, ainsi que la réalisation des recherches scientifiques et techniques conjointes et leur commercialisation.